L’enquête se poursuit toujours concernant le meurtre de trois femmes dans le centre de la Mauricie, à Shawinigan.

Sylvain Duquette, âgé de 51 ans, est formellement accusé  du triple meurtre.

Le suspect a été accusé jeudi après-midi vers 16h, des meurtres prémédités avec une arme à feu de sa belle-mère Jocelyne Pellerin, de sa belle-soeur Denise Hallé et de Jeannette Lauzon Toupin.

L’homme fait notamment face à des accusations de tentative de meurtre contre son propre père Claude Duquette, une tentative de destruction de bien pour avoir tenté de mettre le feu à la maison de son père.

Le verdict a été rendu après moins de 5 minutes de comparution au tribunal.

Lors de sa comparution, Sylvain Duquette affichait un air calme.

Pour le moment, l’avocate de la défense Karine Bussière a refusé de dire si son client était atteint de troubles psychologiques et ne s’est pas non plus prononcée sur les mobiles des meurtres.

 

RETOUR SUR LES FAITS.

L’individu aurait débuté sa folie meurtrière mercredi soir vers 19h dans une résidence située sur la rue du Lac Marchand où il aurait abattu sa belle-sœur ainsi que d’une amie de celle-ci.

L’homme aurait ensuite pris la direction d’une deuxième résidence à bord d’un véhicule volé, où se trouvait sa belle-mère, Jocelyne Pellerin, ainsi que son père, Claude Duquette. Il aurait par le fait même ligoté et abattu la dame en question sous les yeux du père, qui lui, a été blessé et aspergé d’essence, on ne craindrait pas pour sa vie.

Le sergent et agent d’information pour la Sûreté du Québec affirme qu’une des victimes présentes sur les lieux du drame aurait contacté la Sûreté du Québec pour demander de l’aide.

Après avoir été arrêté dans une station-service Irving, à Shawinigan, Sylvain Duquette, est demeuré détenu par les policiers pendant plusieurs heures avant de comparaître au Palais de justice de Shawinigan hier après-midi.

Le suspect a publié sur sa page Facebook une lettre dans laquelle il affiche ouvertement avoir été abandonné par ses proches pour des raisons injustifiées.

Sylvain Duquette reviendra en cour pour la divulgation de la preuve le 7 avril 2017.