Les chasseurs du Québec seront heureux d’apprendre que la chasse à la Tourterelle triste sera dorénavant permise au Québec. Pour la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs, il s’agit de l’aboutissement d’une demande acheminée auprès du Service canadien de la faune, il y a quelques années déjà.   Pour faire suite à cette demande, le Service canadien de la faune a procédé à l’analyse de données sur la population québécoise et a tenu une consultation des membres de la Table de concertation sur la gestion des oiseaux migrateurs qui a majoritairement donné son appui à la demande.   La Tourterelle triste, aussi surprenant que cela puisse paraître, est l’espèce aviaire la plus abondante, la plus largement répandue et la plus chassée en Amérique du Nord. La population québécoise s’établirait d’ailleurs à plus de 750 000 individus. C’est en réalisant ce constat que la Fédération québécoise de la Chasse et de la Pêche s’est intéressée à la possibilité de voir arriver cet oiseau parmi les gibiers chassés au Québec.   La période de chasse aura lieu pendant une période de 106 jours à compter du samedi le plus près du 18 septembre ou le 18 septembre si cette date tombe un samedi. La limite quotidienne sera de huit oiseaux alors que le maximum d’oiseaux à posséder sera de 24. Des munitions contenant des billes non toxiques devront être utilisées.