Québécor aurait montré la porte aux deux tiers des 350 employés permanents des six quotidiens de Groupe Capitales Médias s’il avait pu mettre la main sur le groupe en difficulté.

La Presse nous apprend ce matin que Québecor souhaitait également que les conventions collectives soient renouvelées partout et que Québec assume les indemnités de départ.

Le chef par intérim du Parti Libéral du Québec, Pierre Arcand, au micro du 92,9 Le matin n’a pas été surpris par ces demandes de Québécor

 

Photo: Le Devoir