La Commission municipale du Québec a confirmé dans un jugement récent que le règlement SH-550.31-A qui modifie le zonage du terrain de l’ancienne usine Laurentide est conforme au Schéma d’aménagement.

Cette décision a été rendue à la suite d’une demande pour vérifier la conformité au Schéma d’aménagement déposée par cinq citoyens de Shawinigan. Une demande qui a eu pour effet de retarder le processus d’adoption du changement de zonage et qui a entraîné des frais juridiques de plusieurs milliers de dollars, insiste-on dans le communiqué émis par la ville suite à cette décision.

«Il ne fait aucun doute pour la Commission que la classe d’usage industrie lourde autorisée dans la zone I-2728 est tout à fait conforme au Schéma,  a écrit la commissaire Martine Savard. D’ailleurs, le maintien de ce secteur industriel permet le regroupement d’activités diverses autour du noyau urbain du secteur Grand-Mère de façon à consolider et à créer un pôle apte à offrir notamment du travail, comme cela est visé par une affectation urbaine.»

Rappelons que le site a été choisi par Némaska Lithium notamment pour la qualité des bâtisses industrielles, l’accès au transport ferroviaire et l’alimentation hydroélectrique disponibles à cet endroit.

«Nous avons tenu un registre sur cette modification et la quasi-totalité des résidents touchés se sont prononcés en faveur, a souligné le maire Michel Angers avant d’ajouter: Il s’agit d’une modification mineure du zonage industriel de cette zone-là qui est tout à fait conforme au Schéma d’aménagement.» «Ces cinq citoyens font perdre du temps et de l’argent à tout le monde», a plaidé Michel Angers.

Selon le communiqué de la ville, ce groupe est constitué de l’ancien député adéquiste Robert Deschamps, de sa sœur Marcelle Deschamps, de son ex-directrice de bureau de comté Carmen Mélançon, de l’ex-candidat à la mairie Yves Gélinas et de Robert St-Onge.

«Ça fait plus de 125 ans qu’il y a une présence industrielle importante sur ces terrains-là, insiste Michel Angers. C’est déjà zoné industriel avec une spécification pour l’industrie papetière. On ne fait que remplacer le terme «papetière» pour «industrie lourde», ce qui est tout à fait conforme avec le Schéma d’aménagement. L’ex-député Deschamps connaît suffisamment les rouages de la Commission pour savoir que sa démarche ne faisait que retarder le projet.»