La Ligue de hockey junior majeur du Québec a annoncé que toutes les parties des divisions Est et Ouest seront reportées jusqu’au 28 octobre. La situation sera réévaluée dans deux semaines. 

La division des Maritimes, excluant les Wildcats de Moncton, poursuivront leurs activités. La région de Moncton est passée en zone orange tout dernièrement.

Donc, les Islanders de Charlottetown, les Eagles du Cape Breton, les Mooseheads de Halifax, les Sea Dogs de Saint John et le Titan d’Acadie-Bathurst continueront à jouer, mais pour combien de temps?

Bref, la COVID-19 a des répercussions majeures au sein du circuit Courteau. Il y a deux semaines, on apprenait que 18 membres du personnel de l’Armada de Blainville-Boisbriand avaient contracté le virus…

La OHL ne débutera pas sa saison régulière avant le mois de décembre. La WHL a annoncé qu’elle lancera ses festivités le 8 janvier.

Le commissaire de la LHJMQ, Gilles Courteau, fera le point sur la situation, ce soir à 18h, lors d’une conférence de presse sur Zoom.

Le dossier des européens

Certaines formations ne toléraient pas que leurs joueurs européens ne pouvaient pas rejoindre leur équipe pour le début de la saison.

Certains joueurs, dont Pasily Ponomarev, Mikhail Abramov, Egor Serdyuk, Viljami Marjala et Aapo Siivonen ont réussi à obtenir leur visa de travail et ainsi, pouvoir traverser les frontières. Pourquoi les autres européens ne l’ont-ils pas reçu? Tant de questions, très peu de réponse.

L’entraîneur-chef et directeur général des Remparts de Québec, Patrick Roy, se questionne.

“La Ligue canadienne de hockey a manqué de respect envers notre Ligue. Si ça avait été l’Ontario, est-ce que les gars seraient déjà arrivés? On va le savoir assez vite”, a déclaré le grand patron des opérations hockey des Diables Rouges.