Le chroniqueur William Julien était de passage à Sports et Scores pour discuter du parcours d’Équipe Canada junior qui jouera pour l’or face aux États-Unis mardi soir à compter de 21h30.

Par : William Julien

Après une journée de repos dimanche, Équipe Canada Junior reprenait l’action lundi pour son match de demi-finale qui les opposait à la Russie. Le duel était prometteur et plusieurs observateurs avait qualifié ce match de <<Finale avant le temps>>, mais ce n’est pas vraiment ce qui s’est passé. Les hommes d’André Tourigny ont été dominant durant 60 minutes ne laissant aucun espoir à ses adversaires.

Le Canada a frappé très tôt! Dès la 59e seconde de jeu, le revenant dans l’alignement, Alex Newhook, a surpris Yaroslav Askarov dans la partie supérieure pour donner le ton au match. Le Canada a ébranlé la Russie très rapidement avec un 2e but tout juste après le cap de la mi-période par l’entremise de Connor McMichael. Les Russes étaient complètement débordés sur la séquence. Vers la fin de la période initiale, Cole Perfetti déjoue un Askarov complètement assommé et ÉCJ entre au vestiaire avec une confortable avance de trois buts. C’était la 5e fois en six parties dans ce championnat mondial 2021 que le Canada marque dans les cinq premières minutes du match.

En deuxième période, l’unifolié est encore sorti rapidement des blocs. Le défenseur Braden Schneider profite du fait que le cerbère russe n’ai plus de bâton pour le battre d’un bon tir des poignets du côté du bouclier. La défensive russe était étourdie encore une fois. Vers la fin de la médiane, les Russes s’inscrivent finalement au pointage en supériorité grâce au capitaine des Tigres de Victoriaville, Mikhail Abramov, mais André Tourigny conteste pour hors-jeu et il a gain de cause. La marque demeure à 4-0 en faveur du Canada. Yaroslav Askarov se signale en fin de seconde période en stoppant Dylan Cozens sur un tir de pénalité.

En troisième les Russes démontrent un peu plus de conviction, mais sont vite ramenés sur terre quand la feuille d’érable prend le contrôle de la période. L’excellent Dylan Cozens vient officiellement clore les festivités avec un but dans un filet désert, s’emparant du même coup du 1er rang dans la colonne des pointeurs du tournoi, mais Trevor Zegras n’avait toujours pas disputé son match. Le Canada passe donc au match de la médaille d’or pour une deuxième année de suite et pourra défendre son titre. Le québécois Jakob Pelletier avait été promu sur le premier trio pour la rencontre.

Le gardien Devon Levi a réalisé son 4e  jeu blanc du tournoi et obtenu le titre de joueur du match. Du côté des Russes, c’est le capitaine Vasili Podkolzin qui a reçu l’honneur.

Comme on fera place aux matchs des médailles demain, l’identité des trois joueurs par excellence choisit par le personnel d’entraîneurs a été dévoilé. Chez ÉCJ, l’attaquant Dylan Cozens, le défenseur Bowen Byram et le gardien Devon Levi reçoivent les honneurs. Je suis très d’accord avec ces choix.

Chez la Russie, le gardien Yaroslav Askarov, le capitaine et attaquant Vasili Podkolzin et l’attaquant Yegor Afanasyev sont les heureux élus.

Le Canada défendra son titre ce soir contre ses grands rivaux, les États-Unis. Le match sera disputé dès 21h30.

La Russie compétitionnera pour la médaille de bronze contre la Finlande sur le coup de 17h30.