La crise du coronavirus qui sévit actuellement n’empêche pas Nemaska Lithium de poursuivre sa recherche d’un acheteur ou un investisseur.

Rappelons que l’entreprise qui est à l’abri de ses créanciers depuis le 23 décembre dernier se donne toujours jusqu’au 17 avril pour accepter des propositions,

Nemaska Lithium est à la recherche de 1,1 milliard $ dans le but de pouvoir transformer, dans une usine électrochimique à Shawinigan, du minerai extrait de la mine Whabouchi en sels de lithium à valeur ajoutée.

Notre chroniqueur et journaliste au Nouvelliste, Guy Veillette, a commenté ce dossier au 92,9 Le matin

 

Photo: Le Nouvelliste