Séance du conseil municipal de Saint-Tite hier soir avec une période de questions du public où la patience du maire Léveillé a été testée.

Parmi les sujets chauds, le système d’aqueduc de la municipalité et ses ratés, l’ajout d’une seconde source d’approvisionnement en eau potable, le dossier du terrain que doit céder la Fabrique pour la réalisation du projet de résidence pour aînés, le zèle de certains agents préposés à l’application du règlement relatif au stationnement durant le festival, pour ne donner que quelques exemples.

Concernant, l’aménagement d’un nouveau puits d’appoint à la Petite Mékinac, une résolution a été adoptée pour accepter l’offre de la firme Arrakis Consultants au montant de 2320$ plus taxes pour organiser la tenue d’une séance d’information publique à ce sujet.

Une autre résolution a aussi été adoptée pour les services de cette même firme au coût de 18 495$ plus taxes pour des travaux relatifs à la construction d’un puits d’essai à la Petite Mékinac.

Dans la période de questions du public, on a pu voir que ce projet suscitait des inquiétudes, voire de l’opposition.

Sur nos ondes, le maire a notamment expliqué que ce projet résultait d’une demande du gouvernement du Québec et que les citoyens du secteur seraient conviés à une séance d’information publique.

Pour plus de détails et entendre des extraits, suivez nos bulletins.