La ministre du Tourisme, ministre responsable de la région de la Mauricie et députée de Laviolette,  Julie Boulet, a annoncé aujourd’hui au nom du ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable du Plan Nord, Pierre Arcand, l’attribution d’une aide financière de 299 817 $ à Les Machineries Pronovost inc. pour un projet d’efficacité énergétique.

Le projet, qui permettra à l’entreprise de réduire ses émissions de gaz à effet de serre (GES) de 318 tonnes éq. CO2 annuellement, est financé par le Fonds vert et s’inscrit dans le cadre du programme ÉcoPerformance découlant du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques.

«Depuis sa fondation en 1969, l’entreprise Les Machineries Pronovost inc. a su faire preuve de créativité, ce qui lui a permis de développer une gamme considérable de produits innovateurs et de devenir un important manufacturier. L’entreprise s’est donné comme mission de répondre à la demande sans cesse croissante d’équipement adapté à la nouvelle industrie agricole et industrielle. Poussant l’audace encore plus loin, l’entreprise a choisi de mener cette mission en adoptant un comportement plus écoénergétique. Je félicite Les Machineries Pronovost inc., qui, par la réalisation du projet que nous annonçons aujourd’hui, réduiront leurs émissions de gaz à effet de serre et leurs coûts énergétiques en plus d’améliorer leur bilan environnemental», a déclaré la ministre Boulet.

Présentement, la charge de chauffage de l’usine est comblée par quatre bouilloires fonctionnant au mazout léger. Les évacuateurs d’air vicié sont en fonction cinq jours par semaine, à raison de 18 heures par jour. Une bonne partie du chauffage est assumée par la chaleur se dégageant du procédé. Le projet consiste dans un premier temps à équilibrer les évacuations et les alimentations, puis à installer un échangeur de chaleur pour récupérer la chaleur des évacuations de l’usine liées aux postes de soudage et à la chambre à peinture. Le projet sera complété par l’installation de deux murs solaires de 1 000 pi² chacun, qui serviront au préchauffage et à la déstratification de l’air de 10 000 pi² d’usine chacun. L’air chaud du plafond sera ainsi rabattu vers le bas, permettant une meilleure répartition de la chaleur. Ces mesures permettront une réduction de consommation de mazout léger de près de 116 289 litres par année, représentant 318 tonnes de réduction d’émissions de GES annuellement.

Pour plus de détails et entendre des extraits, suivez nos bulletins.