Grande première aujourd’hui au Séminaire Sainte-Marie de Shawinigan. Pour la première fois dans l’histoire de l’Institution d’enseignement, c’est une femme, Stéphanie Plante, qui accède à la direction générale.

La personne choisie pour relever ce grand défi connaît bien l’institution puisqu’elle y a fait ses études secondaires avant de revenir quelques années plus tard pour y enseigner durant 15 ans.

Au sein de l’établissement, elle avait aussi laissé sa marque comme entraineur de l’équipe de basketball et membre du conseil d’administration. Elle est également très impliquée au sein de la Fondation du Séminaire.

On se souviendra qu’en juillet, le président du conseil d’administration, Martin Pelletier, avait annoncé le départ du directeur général, Luc Trudel. Cette décision prise d’un commun accord faisait suite à un changement organisationnel à la direction de l’école. Ce changement organisationnel avait été rendu nécessaire suite à l’annonce du départ à la retraite, prévu pour le 22 septembre prochain, de la directrice des services pédagogiques, Johanne Laverdière. Le Conseil d’administration avait alors adopté une modification de l’organigramme de l’institution en fusionnant les postes cadres de la direction générale et de la direction des services pédagogiques. Luc Trudel avait plutôt un profil de gestion sans pédagogie dans sa formation.

Madame Plante a dit souhaiter une école tournée vers l’avenir mais en même temps très respectueuse de l’apport de tous ceux qui ont fait du Séminaire Sainte-Marie ce qu’il est devenu. Elle désire poursuivre cette tradition d’excellence tout en proposant des activités pédagogiques innovantes: par exemple le programme «Everyday English» qui offrira dès la rentrée à tous les élèves de première secondaire une période d’anglais à chaque jour, le projet Face Off qui permet aux élèves de créer des maquillages professionnels avec l’enseignement de deux maquilleurs d’effets spéciaux américains pendant quatre jours, le programme de hockey en partenariat avec les Cataractes de Shawinigan, pour ne donner que quelques exemples

«Mes 5 années comme élève et mes 15 années comme enseignante font en sorte que j’ai passé la moitié de ma vie ici! J’ai un attachement profond à ce que représente le Séminaire Sainte-Marie pour les élèves, les anciens, les retraités et la région. Le Séminaire Sainte-Marie est littéralement la moitié de ma vie!» a déclaré Mme Plante.

Pour plus de détails et entendre des extraits d’entrevue, suivez nos bulletins.