Le jeudi 25 mai 2017 | 8h00 | CFUT 92.9 NOUVELLES

 

Photo: Radio-Canada

 

Par Alexis Samson

 

La cause de la mère accusée d’avoir enlevé son enfant à Shawinigan en compagnie de son conjoint a été reporté au 29 mai.

Le couple a comparu mardi. La couronne s’est objectée à leur remise en liberté.

L’enquête sur caution qui devait se tenir hier (mercredi) a été reportée au 29 mai prochain.

Mélanie Gougeon et son nouveau conjoint Yohan Thibault-Crichlow font face à des chefs d’accusations d’enlèvement, d’introduction par effraction, de menace de mort de voie de fait armée et de possession d’une arme dans un dessein dangereux.

 

Une histoire digne d’un film hollywoodien

La semaine dernière, le 19 mai, elle s’était présentée, visiblement pour voir sa fille, chez son ex-conjoint à Shawinigan, qui en a la garde légale. Il lui a refusé l’accès à sa propriété.

Elle est par la suite revenue avec son nouveau conjoint pour s’introduire par effraction dans la demeure. La mère aurait enlevé sa fille de 7ans alors que lui menaçait le père avec un couteau en le sommant de na pas bouger.

La Sûreté du Québec avait heureusement été en mesure de retrouver leur piste et de les arrêter.

Cependant, au moment où la police a mis la main sur les malfaiteurs, non pas trois mais bien cinq personnes se trouvaient à l’intérieur du véhicule avec lequel ils avaient pris la fuite.

Un homme de 30 ans et une femme de 22 ans y étaient également; ils pourraient comparaître eux aussi dans ce dossier. Les deux individus ont été interrogés et ont été libérés par sommation. Leur dossier est entre les mains du procureur.

La fillette n’a subi aucune blessure.